Cette semaine, découvrez chaque jour le portrait de deux doctorants participant à la finale de l’édition grenobloise de Ma Thèse en 180 secondes, le 13 avril prochain.

DiO2 – Corentin CALLON

El Mahdi Boujiti : « Analyse probabiliste de la fissuration et du confinement des grands ouvrages en béton armé. »

  • Peux-tu te présenter ?El Mahdi

El Mahdi Bouhjiti, 26 ans, Ingénieur Civil des Mines (promo 2012) et actuellement en deuxième année de thèse à l’UGA. Dans mes travaux de recherche appliquée, je m‘intéresse au vieillissement du béton dans les grands ouvrages de génie civil, particulièrement ceux pour l’énergie (barrages, centrales thermiques, centrales nucléaires, etc.). J’analyse les effets de la fissuration et du séchage sur leur performance et durée de vie. Mon objectif est de développer une stratégie d’analyse numérique probabiliste capable de prédire le vieillissement futur des ouvrages pour une meilleure planification des travaux de maintenance et une meilleure gestion des risques.

  • Pourquoi participer à MT180 ?

Il s’agit d’un bon support de diffusion scientifique et de partage de connaissances entre les chercheurs et la sphère publique. C’est aussi un bel exercice de vulgarisation permettant d’associer le grand public à la réflexion menée par la communauté scientifique.

 

Partager sur