DiO2 – Esther Lauri

D’après le dictionnaire Larousse, un changement est le « passage d’un état à un autre », le « fait d’être modifié, changé, […], transformation ». Visible ou non, il structure notre quotidien et le monde dans lequel nous vivons. Ainsi grâce à une multitude de changements la Terre serait devenue vivable, avec une atmosphère, des animaux et végétaux tous différents, mais capables de vivre sur la même planète.

Ces changements se font à différents niveaux. Reprenons depuis le début…

Tout aurait commencé il y a 3,8 milliards d’années dans une « soupe primitive ». Les scientifiques la définissent comme un liquide dans lequel la vie serait apparue grâce à un ensemble de molécules. Tout d’abord les cellules, à leur échelle, ont changé dans leur composition interne et se sont multipliées. Au fil du temps, et sur des millions d’années, certains organismes ont modifié leur structure pour pouvoir, par exemple, utiliser l’énergie du soleil pour se développer ; on parle de la théorie de l’endosymbiose. D’autres ont changé leur morphologie afin de se mouvoir dans l’eau et ainsi chasser et se reproduire.

Cette course aux changements a permis aux espèces de conquérir de nouveaux territoires et d’ainsi leur assurer une descendance plus nombreuse.

C’est cet ensemble de petites modifications qui ont permis à la vie d’émerger.

Depuis sa création et au cours des temps géologiques, notre planète a subi des crises durant lesquelles des changements climatiques importants, entre autres, ont conduit à la disparition d’espèces animales et végétales. Ainsi, d’autres ont pris leur place et de nouvelles espèces sont apparues. L’exemple le plus connu est celui des mammifères.

Ancêtre mammifère placentaire - Ukhaatherium nessovi

Ancêtre mammifère placentaire – Ukhaatherium nessovi – Source

Enfin, les scientifiques arrivent à reconstruire ces environnements du passé et étudier les espèces qui se sont succédées grâce aux preuves que nous laissent notre planète : les fossiles.

Il existe des changements que nous pouvons étudier « en direct » au niveau des habitats des animaux et des végétaux. Parce-que le monde change, les espèces doivent s’adapter en permanence. De plus, l’arrivée de l’Homme a précipité la destruction de certains habitats ainsi que des espèces qui y vivent alors que d’autres ont été favorisées.

Au niveau même de nos organismes nous avons subi des changements : des mutations sur notre ADN qui peuvent n’avoir aucune incidence sur notre vie comme causer des maladies mortelles.

Cet ensemble de changements, les scientifiques l’appellent évolution. Notion longtemps controversée lorsque Darwin a publié son ouvrage « L’origine des espèces » en 1859 ; elle fait débat encore aujourd’hui.

Ce que nous proposons ici est d’essayer de comprendre les différents mécanismes qui permettent le changement et ainsi l’évolution, à travers les différents niveaux décrits ci-dessus. Par ailleurs, depuis une dizaine d’années, l’Homme a commencé à étudier en profondeur notre ADN, support de notre histoire, de nos évolutions. L’ensemble de ces recherches permettent aujourd’hui de guérir de maladies graves, ou de combattre des insectes dans les cultures.

Partons dans ces histoires de changements, ces histoires d’évolutions…

Partager sur